Diu vi Salvi Regina Hymne corse, et le drapeau corse

Un hymne un drapeau


La tête de Maure, le bandeau blanc sur les yeux, n'apparaît pour la première fois qu'en 1821, sur un sceau du Roi Pierre III dit le grand.

Le drapeau comporte 4 têtes de Maure, entourant une croix. Cet emblème fut utilisé pendant prés d'un siècle, et ce n'est qu'en 1387 que le roi Jean Ier revient au sceau à quatre pals de ces ancêtres. Il fut conservé par ses successeurs tant que dura le royaume d'Aragon.

drapeauHistoire du drapeau corse à tête de Maure

En 1736, débarquait à Aléria un baron Allemand qui se paraît indûment de titres prestigieux. Ce baron, Théodore de Neuhoff se faisait accompagner dans sa marche triomphale à travers la Corse, d'un portrait où il figurait en tenue d'apparat. Au bas de ce portrait on pouvait apercevoir un blason. Au centre, un écu carré était surmonté d'une couronne royale, elle-même surmontée d'un globe.
A l'intérieur de l'écu, une tête de maure, tournée vers la droite de celui qui la regarde, portant un bandeau sur les yeux, noué derrière la tête. C'est à ce "roi d'opérette" qui ne régna que six mois, que l'on doit la présence de la tête de maure sur le drapeau officiel de la Corse. L'immense popularité de Théodore en Europe, fera que désormais, la tête de maure sera connue de l'Europe entière comme le symbole officiel des armes de la Corse.

C'est avec Pascal Paoli que le drapeau à tête de maure est devenu l'emblème officiel de la nation Corse. Au début de son "Généralat", Paoli gardera l'emblème choisi en janvier 1735, par les chefs insurgés, dont son père, à la "Cunsulta" de Corte. L'étendard portait l'image de la vierge Marie.

 

Une monnaie aux armes de la Corse

sceauEn 1761, une monnaie est frappée aux armes de la Corse. Un cartouche enferme une tête de maure tournée vers la gauche avec un bandeau sur le front, noué derrière la nuque et un collier à deux ou trois grains. Paoli à décidé de relever le bandeau qui était placé sur les yeux dans les armes de Théodore. Cité par un de ces biographes, Paoli se serait exclamé en disant: "Les Corses veulent y voir clair. La liberté doit marcher au flambeau de la philosophie. Ne dirait-on pas que nous craignons la lumière?."

Ces propos sont corroborés par Ambrogio Rossi. Le général (Pascal Paoli) avait coutume de dire en riant: "Désormais le bandeau royal est bien placé comme il faut et comme il convient à notre dignité et non pour notre honte, comme le voulaient nos ennemis".

De nos jours, emblème incontesté, c'est cette même bannière qui flotte dans le coeur de tous les Corses.

 

Un Hymne, le DIU VI SALVI REGINA

Armoiries de la corse. la tête de maure porte le bandeau sur les yeuxPlus tard, le bandeau est relevé sur le front.

"Dieu vous sauve Reine"

Le Diu vi Salvi Regina est un chant religieux dédié à la Vierge Marie créé par Saint Francesco de Geronimo vers 1675. Il est adopté comme hymne national de la Corse lors d'une consulte tenue à Corte le 30 janvier 1735 au cours de laquelle la nation corse proclame son indépendance et se place sous la protection de la Vierge Marie

 

Diu vi Salvi Regina

 

Origine de l'hymne corse

L'hymne corse est à l'origine un chant religieux dédié à la Vierge. A la fin du XIe siècle, l'évêque du Puy, Adhémar de Monteil écrit, en latin, le Salve Regina. Il deviendra l'un des chef de la première Croisade. Il meurt à Antioche en 1098. A la fin du XVIIe siècle, le jésuite Francesco de Geronimo, originaire de Grottaglie (province de Tarente) s'occupait des plus démunis des quartiers mal famés de Naples. Il désirait leur offrir une version du Salve Regina qui puisse être comprise par tous. Ce n'est pas exactement une traduction du texte latin.

Les relations entre Naples et la Corse sont assez étroites : des Corses vivent à Naples et des hommes d'église Napolitains vont prêcher en Corse... Ce chant d'origine napolitaine se fait alors connaître en Corse.

Les Corses ont fait d'un chant religieux un chant guerrier. La Vierge n'est pas évoquée pour protéger les plus malheureux mais pour protéger les Corses contre leurs ennemis ! Ce chant est devenu l'hymne corse en 1735, suite à une révolte des Corses contre Gênes. Le drapeau corse est alors une bannière à l'image de la Vierge. Mais Gênes redevient rapidement le maître de l'île et les chefs corses, dont le père de Pasquale Paoli, doivent prendre le chemin de l'exil qui conduit la famille Paoli... à Naples.