La dérive de l'esterel, naissance de la corse et de la sardaigne

Naissance de la corse


Façonnée par la nature il y à 500 millions d'années, la Corse est une véritable anthologie des beautés naturelles.La Corse est une île ancrée à 12 km de la Sardaigne, 85 km de l'Italie, 176 km de Nice et 330 km de Marseille.

Sa superficie de 9000 km² se compose de 8000 km² de montagnes, dont le point culminant se situe à 2710 mètres. L'altitude moyenne de l'île est de 568 M, elle possède un littoral de 1000 km, dont 200 de plages de sable fin, ce qui fait d'elle la destination nature par excellence.

La Corse a été façonnée par la nature il y a prés de 500 millions d'années. Le pays est divisé en deux unités géologiques, qui correspondent à deux régions au visage très différent: La région hercynienne granitique, et la région Alpine schisteuse. A l'ouest, la montagne granitique et ryolitique, 5000 km² de roches le plus souvent flamboyantes, parfois blanches ou rougeâtres, grises ou bleutées. l'île est dominée par une chaîne centrale aux sommets élevés, s'abaissant progressivement du nord au sud. A l'est, la montagne schisteuse nettement moins élevée (San Petrone 1767m), est composée de roches plus sombres, aux formes douces, que le châtaignier a colonisées.

C'est à l'ère primaire que sont apparus les granites, que le temps a façonnés en cavités comme les Tafoni.

Les roches volcaniques datent de cette époque. A l'ère secondaire, le massif que forment la Corse et la Sardaigne est encore rattaché au continent. Puis il y a environ 30 000 ans, un violent séisme détache la Corse du massif de l'Estérel, et la Sardaigne quitte le massif des Maures.

Scandola
Au quaternaire, les fleuves tumultueux creusent le rocher de l'île, commence à se façonner pour prendre sa physionomie actuelle. Les sillons taillés dans le granite des gorges de l'Asco, de la Scala di Santa Regina, de la Spelunca et dans les schistes lustrés de l'Inzecca et du Lancone, où serpentent des routes littéralement accrochées à la montagne, dessinent une nature aussi sauvage, qu'elle devait l'être aux premiers jours de l'île.

Au Nord du golfe de Porto, la presqu'île de Scandola, ensemble volcanique vieux de 300 millions d'années, est la première réserve de France, (les Golfes de Porto et de Girolata, la réserve de Scandola, font partis du patrimoine Mondial de l'UNESCO). La réserve naturelle de Scandola, abrite des espèces complètement disparues du continent. C'est dans l'intérêt de préserver cette inestimable richesse, que le Parc Naturel Régional de Corse, a été créé en 1972. Des Calanches (Calanques) de Piana, aux roches rouges finement dentelées par les embruns et le vent, au golfe de Galéria, fenêtre maritime du Parc, il s'étend sur près de 330 000 hectares, soit les deux tiers de la superficie totale de l'île. Il constitue une véritable anthologie des beautés naturelles: Calanques et plages, lacs et torrents, faune ( les derniers Balbuzards pêcheurs d'Europe, aigles des mers qui nichent sur les pitons rocheux de l'île) et flore endémique. Si l'on ajoute à cela les quatre réserves naturelles que compte l'île de beauté, le Parc Naturel fait de la Corse, un paradis pour les amoureux de la nature et les randonneurs.

Le Parc Naturel Régional de la Corse

Parc naturel régional de corse

Le Parc naturel régional de Corse, créé en 1972, recouvre aujourd'hui plus du tiers de l'île avec une superficie de 350 510 hectares. Il regroupe 145 communes sur les départements de Haute Corse et Corse du Sud.

Il englobe le golfe de Porto et la réserve naturelle de Scandola, façade maritime classée sur la liste des sites naturels du patrimoine mondial de l'UNESCO, ainsi que les plus hauts massifs : la "Grande Barrière" s'étale du Monte Cintu au nord-ouest jusqu'aux aiguilles de Bavella au sud-est.

Le Site du Parc Naturel Régional de la Corse